L'apiculture et les abeilles pourraient être un site du patrimoine mondial

Les 15 et 16 octobre prochains aura lieu à Enguera, une ville valencienne, une Séminaire d'État du secteur apicole du COAG. Plus d'une centaine d'apiculteurs de différentes régions du pays se rencontreront.

La Coordonnateur des organisations d'agriculteurs et d'éleveurs (COAG), prévoit de présenter le 15 octobre prochain, lors de la XVI Journées d'État du secteur apicole du COAG le Manifeste Bicorp, un texte où la déclaration de l’apiculture et des abeilles en tant que site du patrimoine mondial sera demandée à l’UNESCO, soulignant le fait qu’elles sont essentielles à leur travail de pollinisation, contribuant ainsi au maintien de la biodiversité et à la santé de la planète.

Par curiosité, nous pouvons dire que très près d’Enguera est le Bicorp Spider Cave, à l’intérieur de laquelle se trouve la première peinture rupestre au monde faisant référence à la collection de miel. Ce tableau est devenu le symbole universel de l'apiculture et a été déclaré en 1998 par l'UNESCO comme patrimoine culturel de l'humanité.

Je ne sais pas en quoi le fait que l’apiculture soit nommée patrimoine de l’humanité puisse affecter les abeilles ou les producteurs, mais tout ira bien si cela sert à sensibiliser l’opinion à l’importance de l’être humain. jamais ce qui se passe, il semble que Einstein affirmé "Si l'abeille disparaissait de la Terre, l'homme n'aurait plus que quatre ans à vivre".