Naomi restaurant, cuisine japonaise à Madrid

Il voulait savoir depuis longtemps Naomi restaurant, ce que j’avais très bien entendu, c’est pourquoi, lorsque mon amie Isabel m’a proposé cet endroit pour célébrer un repas tant attendu par les deux, je n’ai pas hésité un instant. Pour elle, c'était déjà un lieu connu, alors je me suis laissé guider dans tous les sens, c'est elle qui m'a montré le chemin pendant que nous marchions et bavardions, et quand j'ai demandé la vaisselle, je me suis mis absolument entre ses mains.

Le restaurant présente une façade plus que modeste, porte en bois fermée et une grande fenêtre, à la fois sur un panneau jaune qui lit le nom du restaurant. Nous avons piégé la porte et accédé à une petite salle. Nous attendons un bon début, il n’ya aucune trace de décorations minimalistes et donne l'impression que nous entrons dans un autre petit monde à part.

Nous ouvrons la porte du hall et nous sommes obligés de nous baisser les bras, car à l’entrée pendent un calendrier en tissu qui couvre notre tête. Nous faisons l'arc obligé et nous asseyons à notre table.

Naomi est un restaurant japonais De petite taille, appelons ça intime, même si c'est plus que ça. En plus des petites tables, il y a un bar où vous pourrez manger (dans lequel j'espère pouvoir le faire bientôt). La lumière est tamisée et le service amical, il n'y a aucune impatience, même lorsque vous êtes absorbé par notre conversation, il nous faut commander la commande.

Enfin, en nous basant sur les critères d'Isabel, nous avons choisi le sobakarei, ou ce qui est pareil, nouilles soba à la sauce curry. Un plat aussi simple que riche, on disparaît avec une baguette.

Le nasudengaku est un succès total, il s'agit de Aubergines à la sauce miso, un plat sans trop de concessions esthétiques, qui garde tout son potentiel dans la tendreté de l’aubergine et le goût de la sauce miso, excellent. Petit à petit, nous défonçons la viande d'aubergine avec des baguettes et essayons de trouver le moyen de la cuire de la même manière.

Un bol de riz blanc nous divertissait entre les plats, lorsque le sushi assorti, une bonne option à goûter entre deux personnes. Une des pièces m'a captivé aussi peu: une fine feuille de viande à peine fermée aux extrémités et tendre, très tendre à l'intérieur, que j'ai à peine mâché.

En ce qui concerne les desserts, Isabel savait clairement quoi demander, mousse de fruits de la passion; Pour avoir varié un peu, j'ai demandé une glace au sésame. Finalement, nous avons fini par faire une danse dans une cuillerée à thé pour vérifier que la mousse était tout simplement spectaculaire.

Nous avons bu une bière et une carafe d’eau, et la facture a jeté un solde de 20 euros par personne. Bien sûr, Naomi est un restaurant plus que recommandé si ce que nous voulons, c'est manger bonne nourriture japonaise. Une dernière information, selon une pancarte sur la porte du restaurant, marque cette année 36 années de service, ce n'est rien.

Naomi Restaurant

Cuisine japonaise
C / Avila 14
28020 Madrid
91 572 23 04